Tuesday, 28 June 2016
Accueil

Menu principal

cyber.jpg
 
Bienvenu(e) sur le siteweb de l'Association Tin Tua
Avis de recrutement d'un animateur ou une animatrice temporaire
1. Contexte et justification
La première phase du Programme National de Biodigesteurs du Burkina Faso (PNB-BF) qui s’est déroulée de 2010 à 2013 a enregistré des résultats significatifs en termes de mise en place d’infrastructures devant servir à asseoir les bases solides d’une émergence et d’un développement durable du secteur du biogaz au Burkina Faso. En effet, le programme a soutenu le développement des capacités de plusieurs institutions et organisations nationales dont :
- quinze (15) partenaires de mise en œuvre (PMO) ;
- la formation de 155 maçons fonctionnels, 
- la mise en place de huit (8) Coopératives de maçons ; 
- etc. 
Le secteur naissant de la technologie a soutenu la construction de 4014 biodigesteurs dans les treize (13) régions de notre pays.  
La deuxième phase en cours d’exécution, (2014-2017), ambitionne renforcer les acquis de la première phase, voir contribuer à une meilleure structuration du secteur biogaz. Cette structuration sera bâtie autour des Entreprises de Construction de Biodigesteurs (ECB). La phase II a pour objectif spécifique majeur la création d’un environnement favorable à la construction et à la valorisation de 18 200 Biodigesteurs. 

A ce titre, le programme met en œuvre une démarche pour le renforcement des capacités des acteurs de l’offre et de la demande du secteur par un transfert successif et participatif des capacités techniques et financières. En effet, l’organisation des acteurs de l’offre de service (maçons, ECB et fournisseurs d’accessoires) doit permettre de répondre aux besoins de la clientèle, voire anticiper sur des besoins spécifiques crées par le marché. Ainsi, pour assurer la satisfaction du client,  les Entreprises de Construction de Biodigesteurs doivent assurer, entre autres, les services suivants : la promotion de la technologie, le marketing, la construction et le service après vente dont la formation, la vulgarisation agricole, etc. L’exécution de tous ces services s’inscrit dans le cadre du processus de professionnalisation des ECB qui, parfois, s’associent les services de personnes ressources qualifiées. 
Lire la suite...
 
Avis de Recrutement

L’ONG Tin Tua souhaite recevoir des candidatures pour le recrutement de  trois (03) gérant(e)s de cyber  au compte du cyber jeune de Tin Tua.

1.    Description du poste

Sous la supervision du Responsable du Cyber, les gérant(e)s seront chargé(e)s  de :

-         Accueillir, installer les clients ;

-         Servir et conseiller les clients en internet et sur leurs travaux de secrétariat (bureautique, saisie, impression, scannage,…) ;

-         Gérer la caisse ;

-         Entretenir et maintenir le matériel ;

-         Veiller à l’Hygiène et à la sécurité de la salle ;

-         Exécuter toute autre tâche, chaque fois que leurs compétences seront requises.

 

2.    Profil des candidats

Les candidat(e)s doivent remplir les conditions suivantes :

-         Etre Titulaires du BEPC ;

-          Avoir une bonne expérience en internet et  bureautique (Word Excel, Power point,…) ;

-         Avoir un esprit d’équipe et d’initiative ;

-         Etre accueillant(e)s et sociables ;

-         Etre capable de travailler sous pression et en équipe ;

-         Une expérience dans la gestion des cybers et/ou tenue d’une caisse sera un atout.

 

Lire la suite...
 
Mariage précoce et rapt : un ancrage culturel à déraciner

leaders_vbg1.jpg

Dans la stratégie de mis en œuvre des activités du projet de réduction des Violences Basées sur le Genre, l’ONG Tin Tua a décidé de s’appuyer sur un ensemble d’acteurs pouvant contribuer au processus de changement de comportement.

Les pratiques de rapt et de mariage précoce/forcé dans la région de l’Est constituent des violences faites aux femmes. Ces pratiques ont un ancrage historique et culturel. Le processus de déconstruction des mentalités se veut inclusif. Tout au long du projet, les services techniques décentralisés, les leaders communautaires seront mis à contribution. La première mission pour TinTua a été de les informer pour une implication réelle et une adhésion totale et ce dans chacune des trois communes que sont Piéla, Bogandé et Majoari.

Lire la suite...
 
Fonds Commun Genre : Réduction des Violences Basées sur le Genre

lancement_projet_vbg1.jpg

Le Lundi 07 Décembre 2015 a eu lieu au conseil régional de la ville de Fada N’Gourma, le lancement officiel du projet de lutte contre les violences faites aux femmes notamment le rapt et les mariages précoces/forcés des filles adolescentes dans trois communes de la région de l’Est.

Ce projet mis en œuvre par l’ONG Tin Tua a été obtenu du Fonds Commun Genre qui soutient les efforts des partenaires nationaux œuvrant à la promotion et au développement du genre au Burkina Faso. Ce fonds est géré par l’ONG Suédoise Diakonia. Ce projet de réduction des violences basées sur le genre interviendra à Piéla, Bogandé et Madjoari. Le choix de ces trois communes se justifie par l’ampleur des fréquences de rapt et de mariage de jeunes filles dont la moyenne d’âge tourne entre 13 et 14 ans. A Bogandé, 70% des plaintes enregistrées en 2014 étaient liées à des cas de rapt et de mariages précoces/forcés.

 

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 14 sur 57